4 choses à faire à Basse-Terre – Guadeloupe

La Guadeloupe est une île qui regorge de beaux paysages à voir. Certains sont plus accessibles que d’autres. Que tu sois un adepte des plages de sables blancs (ou noirs) ou de randonnées dans une forêt sauvage, ce petit bout de France sera te complet.

L’île est « divisée » en deux parties : la Grande-Terre qui possède beaucoup de plages et de paysages ouverts sur la mer, et la Basse-Terre qui, quant à elle, est beaucoup plus montagneuse et sauvage. Cette partie de la Guadeloupe possède le Parc National de la Guadeloupe qui protège une grande partie de ses sites naturels.

Pour ce premier article sur la Guadeloupe, je t’emmène dans les trois choses à ne pas manquer de la Basse-Terre. C’est parti !

 

Monter en haut de la Soufrière

 

Si, pendant ton séjour, la Soufrière est dégagée, je te conseille de prendre ta journée pour gravir son sommet. Le volcan de l’île de la Guadeloupe est très souvent dans les nuages. Tu peux également te lancer dans la montée par temps couvert, mais tu ne verras pas la belle vue sur l’île arrivée en haut. On a eu la chance d’aller jusqu’en haut par temps bien dégagée. La montée est raide, mais rien d’insurmontable. Tu passes au milieu de la forêt puis à un petit plateau qui te permet de te reposer un peu avant de poursuivre ton périple. Le sommet culmine à plus de 1400m. Prends-toi une petite laine, car il fait vite froid arriver en haut !

La belle vue sur les îles des Saintes

La soufrière qui souffle, accompagnée d’une bonne odeur d’oeuf pourri s’il vous plait

Le volcan porte bien son nom. Une fois arrivée en haut, l’odeur du soufre y est très présente. Ce n’est pas vraiment l’endroit où tu restes des heures. Tu fais le tour, observes la nature qui persiste et redescend. Tu as la possibilité de descendre de l’autre côté du volcan, te permettant ainsi de faire le tour et d’apprécier encore plus ta randonnée.

Sur ton retour, baigne-toi au bain jaune. Les bains sont aux pieds de la randonnée, tu ne pourras pas les manquer. L’eau sort de la montagne et elle est chaude. Parfait pour se détendre.

 

Plonger avec les Heures Saines

 

IMPORTANT : Si tu veux gravir le sommet de la Soufrière après ta plongée, sache qu’il est déconseillé de prendre l’avion et de monter en altitude ou de faire de l’apnée le jour même. Reporte ton ascension pour le lendemain et assure-toi que ton avion est également quelques jours après ta plongée.

Depuis plus de 25 ans, le club de plongées Les Heures Saines propose des sorties sous marine pour tous les niveaux. Tu n’as jamais fait de plongée ? Lance-toi dans un baptême d’une trentaine de minutes ! Tu auras même droit à un joli diplôme. Tu as déjà ton niveau 1 ? Tu pourras plonger jusqu’à 20m en petit groupe avec un de leur moniteur. Très conviviale, l’équipe t’offre même un petit Punch à la fin de ta plongée. Ils seront te mettre en confiance et dans l’ambiance.

L’îlet Pigeon est le lieu où tu feras ta plongée. Proche des côtes, c’est également une réserve aquatique protégée mise en place par le commandant Cousteau en 1959. Zone naturelle d’intérêt écologique, faunique et floristique depuis 1996, le parc est également connu comme réserve de biosphère par l’UNESCO. La plongée se fait donc dans un lieu protégé. Des règles simples s’appliquent : ne pas toucher n’y avec les mains, n’y avec les palmes. Alors on fait attention et on se jette à l’eau !

La plongée y est magique. Les moniteurs te montreront des choses qui tu ne verras jamais autrement. Ils connaissent la réserve sur le bout des doigts et savent où sont les animaux. Du moins, presque tous. On n’a pas trouvé l’hippocampe qui logeait quelque part sous nos palmes. La faune est très diversifiée : des coraux et des éponges multicolores, des poissons-perroquets qui ressemblent à des arc-en-ciel, des poissons coffres surprenant et tant d’autres.

Si tu as un petit creux après ta plongée, je te conseille d’aller manger au Rocher ! à deux pas des Heures Saines (littéralement), tu y mangeras des produits locaux (principalement du poisson) et tu apprécieras la vue.

Le joli bassin des énormes langoustes

Les Îlets Pigeon

 

Aller voir les tortues à Malendure

 

La particularité de la plage de Malandre est que son sable est noir. Tout droit issu des éruptions volcaniques, qui, au fil des années, s’est transformé en sable. La plage est beaucoup fréquentée par les touristes. Quand on voit le cadre et le vue qu’offre la plage, on comprend tout de suite pourquoi.

Tu trouveras d’autres clubs de plongées sur la plage. Je ne les ai pas testés, fidèle aux Heures Saines. Ils m’ont l’air d’être plus des attrapes touristes qu’autres choses. Pour les avoir côtoyés sur l’îlet Pigeon, je ne trouve pas qu’ils ont une conscience environnementale très présente. Cela n’est que mon avis bien sur, si tu souhaites plonger avec eux, va-y 🙂 Tu me raconteras comment ça s’est passé !

Sur cette plage, en plus d’avoir du beau sable noir, tu peux prendre ton masque est ton tuba pour aller voir les tortues. Le fond océanique est rempli d’herbier dont les tortues vertes raffolent.

IMPORTANT : les tortues sont des animaux sauvages. Je te déconseille d’aller les toucher, d’aller nager très proche d’elles, de t’accrocher à leur carapace (oui oui j’ai entendu des touristes se venter de ça). Il faut les préserver, et respecter leur milieu naturel. Nous sommes chez elles est non l’inverse.

Il y a quelques années encore, peu de monde était au courant de la présence des tortues sur cette plage. J’ai pu observer que leur présence est devenue moins abondante. D’où l’importance de sensibiliser les gens à éviter d’aller les toucher. Car moins on les dérange, plus elles resteront sur la page et seront toujours aussi facilement observables. Sache qu’il y a environ 5m de fonds. Tu n’auras donc pas pieds. Je te conseille de nager avec une bouée pour assurer ta visibilité auprès des bateaux, car il y en a quelques-uns qui mouillent dans les parages.

 

Se baigner avec les écrevisses

 

Ne t’inquiète pas, tu ne les verras même pas ! Si ton logement est sur la Grande-Terre, passe par la route des mamelles sur le retour et arrête-toi à la cascade aux écrevisses. L’endroit est très fréquenté, aussi bien pour les locaux que les touristes, mais le lieux vaut le détour. Seulement 5min de marche pour te retrouver au pied de la cascade. Attention ! L’eau est fraiche 😉 Tu te retrouves au milieu de la forêt, dans une cascade naturelle.

 

Ces quatre activités peuvent être faites sur deux jours. Bien sûr, il y a encore beaucoup de choses à faire sur la Basse-Terre. Tu peux également aller te baigner au bassin bleu. L’eau y est plus fraiche qu’aux bassins jaunes, mais la randonnée y est très sympa. Si tu aimes la forêt tropicale, rends-toi également aux Chutes du Carbet. Belle balade qui t’amène aux pieds de la Soufrière. Tu peux t’y baigner et randonnée. Tu te baignes à peu près partout en Guadeloupe 😉

Mais pour moi, ce sont mes 4 incontournables pour s’immerger au milieu de la nature de l’île et de sa beauté sauvage.

 

As-tu déjà visité une île des Antilles ? 

Follow me !

Instagram I Twitter I Facebook I Photos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :